Les jeux olympiques

Paris candidate aux JO de 2024

Paris candidate aux JO de 2024

Les jeux olympiques

Los Angeles plus sur les JO 2028 pour laisser à Paris ceux de 2024, une tactique ?

Par ,

Publié le | Mis à jour le

Casey Wasserman, le président de la candidature américaine pour les Jeux Olympiques, a indiqué, dans un communiqué, que la candidature qu'il portait ne concernait pas seulement Los Angeles ou les Jeux de 2024, mais qu'elle s'intéressait à la meilleure façon de répondre aux "besoins à long terme des Jeux Olympiques et Paralympiques". Une façon de prendre du recul et de prendre le contre-pied de Paris, qui a clairement fait savoir qu'elle visait 2024, et pas 2028. La décision du Comité international olympique, concernant l'attribution des Jeux, tombera à Lima, le 13 septembre prochain.

Comme on en parle depuis un moment, le CIO aurait l'intention d'attribuer conjointement les Jeux Olympiques et paralympiques 2024 et 2028 lors de sa réunion au Pérou, à Lima, le 13 septembre prochain. Et alors que la candidature française a clâmé qu'elle se présentait que pour 2024, celle de Los Angeles, via son président Casey Wasserman, a admis dans un communiqué celle de Los Angeles ne voulait pas imposer quoique ce soit au CIO. Cette intervention survient à trois jours d'un réunion de la commission exécutive du CIO, qui étudiera le rapport de son groupe de travail chargé d'examiner la faisabilité d'une double désignation pour les JO de 2024 et de 2028.

"Même lorsque la question d'un double prix pour les Jeux 2024 et 2028 a été initialement soulevée, nous n'avons pas dit que c'est "LA premier" ou c'est "maintenant ou jamais" Pour LA: ça ressemble à un ultimatum. Nous aurions pu utiliser cette stratégie, mais nous ne l'avons pas parce que nous pensions qu'il était présomptueux de dire au CIO ce qu'il faut faire et comment penser. Nous sommes meilleurs partenaires que cela", a déclaré Casey Wasserman. Une façon de répondre à Tony Estanguet, qui a déclaré ces derniers jours que Paris était candidate à 2024 et à rien d'autres: "C'est maintenant ou jamais pour Paris", a lancé le co-président français. Souvent tancés pour leur côté arrogants, sûrs d'eux-mêmes lors des candidatures précédentes, les Français pourraient-ils voir leur image de nouveau troublée par ce positionnement de Los Angeles ?

Ce communiqué a en tout cas semé le trouble dans le monde, car un site britannique spécialisé dans l'olympisme a pris cette déclaration pour l'annonce de la victoire annoncée de Paris. "Los Angeles est la ville idéale pour accueillir les JO-2024 et pour être partenaire du mouvement olympique, LA n'a rien concédé dans la course pour les JO-2024", a affirmé le comité de candidature. La semaine dernière, le quotidien économique américain Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier, avait annoncé que le CIO serait proche d'un accord avec les deux villes pour confier l'organisation des JO-2024 à Paris et celle des JO-2028 à Los Angeles.

Sur le même sujet