Mbappé, Cavani, Neymar et Rabiot fêtant un des buts contre le Celtic Glasgow.

Mbappé, Cavani, Neymar et Rabiot fêtant un des buts contre le Celtic Glasgow.

Football Ligue des Champions

Une attaque parisienne brillante et démonstrative face au Celtic (5-0)

Par ,

Publié le | Mis à jour le

Sans difficulté, le PSG s’est imposé (5-0) sur la pelouse du Celtic Glasgow. L’attaque la plus chère de l’histoire (466 millions d’euro) n’a eu besoin que de 40 minutes pour effacer tout suspense et mettre à terre une équipe du Glasgow dépassée par le niveau collectif et individuel de l’équipe parisienne. Les trois membres de l’attaque du club de la capitale ont mis le ballon au fond de la cage adversaire. Après avoir marqué la Ligue 1 à Metz, c’est au niveau de l’Europe que les trois attaquants envoient un message depuis Glasgow. Celui d’un trio assoiffé de buts, admirable techniquement et altruiste.

Somptueux. Paris rend une copie parfaite, avec un trio d’attaque en feu, et une défense solide pour conserver le clean sheet (5-0) face à un Celtic Glasgow perdu sur le terrain. Comme d’habitude, les joueurs d’Unai Emery privent le ballon à l’adversaire dès les premières minutes de la rencontre. Ce qui n’empêche pas Olivier Ntcham, le Français du Celtic, de se procurer le premier tir de la rencontre.

Le début du festival

Après de multiples avertissements, un but refusé et une demi-volée d'Edinson Cavani stoppée par Gordon, Neymar débloque le compteur à la 19e minute. Merveilleusement bien servi par Adrien Rabiot dans l’axe, le Brésilien fait ce qu’il sait faire de mieux. Accélérer et se jouer du dernier défenseur, avant de mettre le ballon hors de portée de Craig Gordon. Il inscrit dans le même temps son cinquième but de sa carrière face au Celtic, l’équipe qui lui réussit le mieux en Ligue des Champions.

Jamais deux sans trois

Après Neymar, le joueur le plus cher de l’histoire, Kylian Mbappé, le deuxième plus gros transfert, apporte son but (34e) à l’édifice d’une victoire incontestable. Le Brésilien remet intelligemment le centre fort de Marco Verratti, venu de la droite. À bout portant, le Français ne se loupe pas. Il ne faut que six minutes supplémentaires pour que la troisième pépite de l’attaque, Edinson Cavani, marque son but sur penalty.

En seconde période, les Parisiens gèrent leur avance, laissant un peu plus le ballon aux locaux qui tentent de réagir sans réussite. Adrien Rabiot se voit remplacé par Julian Draxler, à la suite d’une formidable prestation. En fin de rencontre, le malheureux Lustig marque contre son camp (83e), avant qu’Edinson Cavani réalise un doublé (85e) et mette fin au calvaire des Écossais.

Sans conteste, Paris prend ses trois premiers points dans un groupe où se trouvent Anderlecht et le Bayern Munich. C’est ce dernier que le PSG accueillera dans deux semaines. Cela sera le premier gros test de la saison pour le club français qui ambitionne beaucoup dans cette compétition.

La "MCN" affine ses statistiques

Tout d'abord, le premier buteur, Neymar, a marqué son 5e but et a délivré sa 7e passe décisive lors d'un match contre le Celtic Glasgow en Champions League. En terme de but, il s'agit de sa 22e réalisation en 41 matches. De son côté Kylian Mbappé impressionne aussi. Il a marqué son septième but en 10 rencontres et est devenu le plus jeune buteur du PSG en coupe d'Europe. Par ailleurs, Cavani est en mode machine, il n'en finit plus de marquer.

Une ferveur à frissonner

Elle était promise. Le Celtic Park a offert une ambiance rare à stopper une conversation passionnante, et à hérisser les poils derrière son écran de télévision. Les supporters parisiens présents dans l’enceinte écossaise se souviendront sûrement longtemps des 60 000 spectateurs s’égosillant lors du You’ll Never Walk Alone. Chant entonné pour les matches de prestige, faisant vibrer les murs du Celtic Park et les tympans des 22 acteurs attendant dans le couloir menant à la pelouse. Une mise en bouche idéale pour ouvrir la compétition et accueillir une équipe parisienne rentrée dans une autre sphère lors du mercato d’été, bien décidée à faire trembler les grands d’Europe. Si les chants se sont essoufflés à 3-0, ce n’est pas le score qui a empêché les supporters du Celtic de redonner de la voix jusqu’à la fin de la rencontre dès la 55e. Une ferveur dans les plus lourdes défaites qui force le respect.

Réactions 

Neymar (Paris SG, au micro de BeIN Sports): "Je suis très content, c'était un très beau match qu'il était très important de gagner. Jouer avec de grands joueurs, c'est toujours un plaisir. Mbappé en est un, il a une très grande marge de progression."

Edinson Cavani (Paris SG, au micro de BeIN Sports): "Paris a fait un grand match.On a maintenu la concentration pendant 90 minutes. Pas seulement pour attaquer mais aussi pour défendre. C'est le match parfait, celui qu'on devait faire ici. J'ai joué dans d'autres équipes, avec d'autres attaquants, mais c'était différent. Là, je suis conscient que j'évolue avec des joueurs fantastiques. Quand j'ai parlé avec les autres, on s'est dit que le plus important, c'était de jouer en équipe. C'est comme ça qu'on pourra gagner des choses importantes".

Sur le même sujet